deutsch
AAATaille des caractères

Amitié sans frontières

Erich Dilger (†) a été le maire de Hartheim de 1982 à 2001. Pendant son mandat, il a initié beaucoup de projets, et la commune proche de l‘autoroute A5 a vécu un développement extraordinaire. Mais pour Erich Dilger, une idée était plus importante que les autres: l‘amitié avec les voisins alsaciens, de l‘autre côté du Rhin. Il était en accord avec son collègue alsacien Alain Foechterle (†) de Fessenheim: l‘amitié nécessite plus que de belles paroles.


C‘est ainsi qu'Erich Dilger est devenu le moteur d‘une coopération territoriale qui n‘existait jusque-là nulle part ailleurs en Europe: une coopération internationale, franco-allemande, dont l’objectif était la construction d‘un pont sur le Rhin entre Hartheim et Fessenheim. Erich Dilger l‘estimait indispensable pour des raisons pratiques: grâce au pont, des navettes entre Fessenheim en Alsace et Hartheim au sud du Bade-Wurtemberg pouvaient éviter un détour de 30 kilomètres. En 2006, le Pont du Rhin a été inauguré par le Président français de l´époque :Jacques Chirac. Mais ce grand jour, Erich Dilger n’a pas pu le vivre, Il succombe d´ un infarctus du myocarde lors d‘un voyage avec ses conseillers municipaux dans la commune hongroise de Mindszent, ville amie de Hartheim.


Aujourd‘hui, le Pont du Rhin porte le nom d’Erich Dilger, ainsi que celui de son homologue alsacien Alain Foechterle, qui décèdera d’une crise cardiaque lors du nouvel an 2008 à la mairie de Fessenheim. Les deux hommes politiques locaux sont toujours considérés comme les „pères“ du Pont du Rhin Hartheim-Fessenheim. Le nom de l’ouvrage leur rend hommage.

Sur le chemin du pèlerinage vers Saint Jaques de Compostelle

Le pont du Rhin fut officiellement introduit dans le chemin du pèlerinage vers Saint Jaques de Compostelle le 18 juin 2010. Un panneau sur le pont indique la phrase suivante : « Quand, seul parmi les autres, tu aperçois au loin la cathédrale de l’apôtre, alors, tu n’oublieras plus jamais le chemin. »